Varices des membres inférieurs

chirurgie-vasculaire

Les varices sont des dilatations des veines superficielles des membres inférieurs, qui ont une altération de leurs parois et un défaut de fonctionnement des valves internes. Ceci induit un reflux, c est à dire que les valves ne peuvent plus empêcher le sang de redescendre vers les pieds :

chirurgie-vasculaire

Si les valves se ferment normalement, elles laissent passer le flux sanguin de façon ascendante (image 1), mais l’empêchent de redescendre (image 2)

chirurgie des varices

chirurgie-vasculaire

Si les valves sont anormales, elles ont alors un défaut de fermeture et les parois de la veine sont dilatées (image 3); elles laissent passer le flux sanguin de façon ascendante (image 4) mais il y a une fuite et les valves ne peuvent empecher un reflux descendant (image 5).

varices tunisie

chirurgie-vasculaire

On distingue en fonction de leur aspect et de leur taille différentes catégories : les télangiectasies et varicosités (A), les varices réticulaires (B), et les varices de diamètre supérieur à 3 mm (C).

Cette pathologie est extrêmement répandue puisqu’après l’âge de 40 ans, on estime que 50% de la population a des télangiectasies et/ou des varices réticulaires, et 15%  a des varices importantes.

chirurgie des varices tunisie

les femmes sont atteintes de varices plus souvent que les hommes.

Le risque de développer des varices est d autant plus important qu’il existe plusieurs grossesses.

Il existe un facteur héréditaire, et d autres facteurs favorisants de développer des varices tels que, la station debout prolongée, la sédentarité  ou une surcharge pondérale. La fréquence augmente aussi avec l’âge

Les symptômes peuvent aller de la gène esthétique, a des signes cliniques plus ou moins sévères.

Cela peut être des sensations de gonflement, de lourdeurs de jambes ou des douleurs, de démangeaisons et brulures, ainsi que des crampes musculaires, tout cela majoré par la station debout.

Ces symptômes augmentent en fin de journée et en période de chaleur, et sont souvent améliorées par la position allongée.

Si la maladie variqueuse n est pas traitée, des complications plus ou moins sévères peuvent apparaitre telle que :

La thrombose veineuse superficielle (caillot dans une veine superficielle). Habituellement cette complication n est pas grave mais elle ne doit pas être négligée du fait d un risque d’évolution vers une thrombose profonde (caillot dans une veine profonde).

L’hémorragie par rupture spontanée de varices ou suite à un traumatisme ; cette hémorragie peut parfois être importante ; elle est stoppée par compression directe et surélévation du membre . elle doit bien entendu conduire à la prise en charge spécialisée de la maladie variqueuse.

Signes d’insuffisance veineuse chroniques tels que eczéma, dermite de stase (coloration foncée de la peau), hypodermite (placard inflammatoire rouge) et même ulcère veineux.

Ulcère veineux
Hypodermite

TRAITEMENT MÉDICAL

Avant tout traitement de varices, la réalisation d’un échodoppler est indispensable. Comme son nom l’indique, il associe l’échographie qui permet de voir et de décrire de manière précise l’anatomie des veines, au doppler qui permet d analyser la circulation du sang dans les vaisseaux. C’est un examen totalement indolore et non invasif.

Il permettra aussi la réalisation d’une véritable cartographie avant l’intervention  (échomarquage préopératoire) afin de guider au mieux le praticien en cas d’acte chirurgical.

Le traitement conservateur repose sur la prise des médicaments veinoactifs associée au port d’une contention élastique appropriée. Les médicaments peuvent permettre à un stade débutant de soulager la symptomatologie mais n’éradiquent pas le problème.

La contention élastique peut permettre de faire régresser l’œdème et de diminuer le risque de complications ou d’aggravation de l’état clinique.

La sclérose est le traitement de choix des varicosités et des varices réticulaires. il consiste à injecter dans la veine malade un produit sclérosant qui va entrainer son oblitération. Réalisée au cabinet, elle peut nécessiter plusieurs séances.

TRAITEMENT CHIRURGICAL

LE STRIPPING

C’est la méthode classique ; elle est particulièrement indiquée en cas de varies tres importantes.  elle consiste a retirer de manière chirurgicale la veine saphène malade par deux petites incisions à l’aide d un cathéter spécial appelé stripper. Cette intervention se déroule sous anesthésie locale, loco-régionale ou générale, et elle est souvent associée à des phlébotomies étagées. Elle est très souvent réalisée en ambulatoire.

LES PHLEBECTOMIES

Les veines variqueuses inesthétiques (A) sont enlevées par des micro-incisions  à l’aide d’un crochet (B, C & D), et en réalisant une traction douce (E). La peau est refermée par des petits pansement collants esthétiques (F). cette technique peut être indiquée de manière isolée lorsque la veine saphène est peu ou pas malade ; elle est alors réalisée en ambulatoire et sous anesthésie locale. Elle peut aussi être réalisée en complément d’un stripping pendant le même acte opératoire.

A : schéma général avec simple ponction de la peau, puis de la veine sans incision chirurgicale
B : montée du cathéter de traitement dans la veine dilatée
C : activation du système délivrant l’énergie entrainant une rétraction de la veine
D : retrait progressif de la sonde sur une veine qui ne circule plus

LA RADIOFRÉQUENCE

Il s’agit d’un traitement mini-invasif que nous pratiquons très fréquemment, qui permet l’oblitération endovasculaire ( par l’interieur) de la veine saphène malade. Nous insérons une fibre de très petit diamètre (2.7mm) dans la veine saphène malade. Cette fibre va délivrer par l’intérieur, une énergie (courant par radiofréquence) dont la conséquence sera  une destruction par la chaleur et une rétraction fibreuse de la veine, conduisant à terme à sa disparition. Le reflux est ainsi supprimé sans enlever la veine, par chauffage de la paroi.

En cas de présence d’autres varices collatérales, des phlébectomies étagées pourront être réalisées dans le même temps opératoire. Cette intervention est réalisée en ambulatoire. Son caractère mini-invasif permet aux patients le retour très rapide  à leurs activités avec des suites post opératoires peu ou pas douloureuses. Actuellement, la radiofréquence est la technique de choix dans les techniques endoveineuses( vapeur d’eau, laser), car elle offre en plus de résultats parfaitement validés, les meilleures suites post opératoires en terme de confort des patients

Votre prise en charge sera personnalisée, car la maladie variqueuse est différente d un sujet à un autre. Nous vous proposerons en fonction de votre cas, la technique la mieux adaptée.

ET APRES ?

Après l intervention, la marche est reprise dès que possible. une contention vous sera prescrite pour une duréé variable selon la technique utilisée et l importance des lésions traitées.

La récidive même si elle est rare actuellement, est toujours possible. Une hygiène de vie est ainsi nécessaire (pratiquer une activité physique régulièrement, éviter le surpoids, la station debout prolongée…). La maladie veineuse est une maladie chronique ; elle nécessite donc une surveillance régulière chez le chirurgien vasculaire, ce qui permettra de traiter si nécessaire d’éventuelles nouvelles varices à un stade précoce